04 93 41 51 22

L'argent, petit frère de l'or

L'argent, petit frère de l'or

Intéressons-nous aujourd'hui au petit frère de l'or, l'argent. Nos yeux sont souvent rivés sur l'or alors que le métal blanc a autant d'atouts et met souvent plusieurs foulées dans la vue de son aîné. Coup d'œil dans le rétroviseur 


L'argent a passé une très bonne année 2022 puisqu'il a enregistré une hausse de 9,3% en euros et 2,9% en dollars. De septembre 2022 à avril 2023, le métal blanc a dessiné une hausse de plus de 40%.

Le déficit de l'offre de l'argent, c'est-à-dire la différence entre l'offre totale et la demande totale, s'est monté à 237,7 millions d'onces, soit 24%; un véritable record.

La baisse des dépenses en investissement minier et la tendance haussière de la demande industrielle (notamment depuis la décision de transition énergétique) crée et présage un déficit de l'offre qui est parti pour durer. 

Cependant, un paradoxe existe pour le métal blanc. Ce n'est pas parce qu'il est en déficit d'offre que son prix augmente en conséquence. Et vice versa, le prix peut être à la hausse alors même que sa demande est moins importante (comme en 2010).

La raison ? La spéculation qui a un effet de levier sur les cours.

Il est bon de remarquer, selon l'expert Mark Valek, que la relation entre l'or et l'argent est bien présente. Puisqu'en analysant les cours, l'on peut se rendre compte que lorsque l'or monte, l'argent suit toujours rapidement derrière.

Nous contacter

Chargement en cours...